Les Aigles Impériaux


 
AccueilCalendrierGalerieFAQMembresS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
Meilleurs posteurs
Louis
 
Lannes
 
O'Higgins
 
Bruix
 
Colonel Napoléon I
 
{LCR}Coignet
 
Cassiius
 
Capitaine Montcalm
 
Duchesse de Montebello
 
Kléber
 

Partagez | 
 

 Bernardo O'Higgins Riquelma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
O'Higgins

avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : St Etienne
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Bernardo O'Higgins Riquelma   Sam 3 Jan - 17:43

Le Personnage Historique

Citation :
Bernardo O'Higgins naquit à Chillán en 1778. Il est le fils illégitime d'Ambrose O'Higgins et de doña Isabel Riquelme. Son père est un soldat irlandais au service de la couronne espagnole nommé Intendant de Concepción, qui deviendra plus tard Gouverneur du Chili puis du Pérou. À l'âge de 4 ans, Bernardo quitte la maison maternelle sur ordre de son père, et part vivre chez un paysan de Talca, Juan Albano Pereira. Pour son éducation il est inscrit à Chillán au Colegio de Naturales, un établissement réservé aux enfants illégitimes. Bernardo n'est pas reconnu immédiatement par son père et il gardera un certain temps le nom de Bernardo Riquelme. Plus tard, toujours à la demande son père, il est placé sous la tutelle du 1er Conte de Maulle, puis il suit les cours du Colegio del Príncipe à Lima. Il voyage ensuite en Europe, d'abord à Cadix, puis à Londres où il étudie au collège de Richmond. C'est en Angleterre qu'il rencontre son mentor, le vénézuélien Francisco de Miranda, qui le met sur le chemin de l'émancipation de l'Amérique Espagnole.

Il retourne à Cadix en 1799 mais ne parvenant pas à adopter selon son désir la carrière militaire, il décide de retourner en Amérique. Il s'embarque le 3 avril 1800 sur la frégate « La Confiance » à destination de Buenos Aires pour rejoindre le Chili, mais le navire est capturé par un vaisseau de guerre britannique et renvoyé à Cadix. En 1801 il s'embarque de nouveau à destination du Chili et est sur le point de périr dans un naufrage en Terre de Feu. Il arrive finalement au Chili en 1802. L'année suivante, il entre en possession des biens hérités de son père mort en 1801. Celui-ci lui lègue San José de Las Canteras, une propriété de 167 hectares comprenant plus de 4000 têtes de bétail. C'est à partir de cette époque qu'il commence à se faire appeler Bernardo O'Higgins Riquelme.

Bernardo O'Higgins fut également un membre actif de la franc-maçonnerie au Chili.

Citation :
Après le premier coup d'état de José Miguel Carrera il se forme une nouvelle junte de gouvernement qui désigne O'Higgins comme son porte-parole. Il accepte mais des problèmes d'empathie avec José Miguel Carrera le poussent à se retirer dans sa propriété de Las Canteras.

En 1813 l'arrivée de la première expédition royaliste au Chili commandée par le Brigadier Antonio Pareja, le décide de sortir de sa retraite. Il réunit des miliciens de La Laja et les emmène jusqu'à Concepción qu'il croit en danger. Après avoir reçu un message lui ordonnant de disperser ses troupes, déstabilisé, il rejoint Talca où il se place sous les ordres de Carrera. Carrera lui ordonne de marcher sur Linares pour stopper le commandant espagnol Melchor Carvajal progressant sur Talca. O'Higgins réussit à vaincre les dragons de Carvajal sur la place de Linares, une des premières victoires chiliennes dans la guerre de l'indépendance. En reconnaissance, O'Higgins est nommé colonel par la junte de gouvernement de Santiago. À partir de cette date, la figure d'O'Higgins commence à faire de l'ombre à Carrera.

Après diverses escarmouches victorieuses, O'Higgins se dirige vers Chillán. La campagne est un désastre pour les patriotes bien qu'il combatte avec un courage téméraire qui le rend célèbre parmi les soldats. Pour se venger de son appui à l'indépendance, les royalistes brûlent sa propriété et prennent en otage sa mère et sa sœur qui seront ensuite utilisées comme monnaie d'échange et de chantage pour la libération de la femme du général Sánchez et la signature du Traité de Lircay qui reconnaît la couronne d'Espagne comme autorité.

Le 17 octobre, dans la vallée de El Roble, O'Higgins et ses hommes sont attaqués par des soldats royalistes. Dans le fracas de la bataille, O'Higgins lance une phrase devenue célèbre:

« « A moi jeunes gens! Vivre avec honneur et mourir avec gloire! Que les braves me suivent! »



Citation :
Pour affronter les royalistes, O'Higgins décide d'occuper Rancagua, s'opposant à José Miguel Carrera qui trouvait plus avisé d'occuper la Angostura de Paine. Le 25 septembre, O'Higgins fortifie tous les accès à la place de Rancagua.

Le 1er octobre, avec 4500 royalistes et 18 canons, plus du double de l'équipement adverse, Osorio se présente au portes de Rancagua. Il n'y avait aucun moyen de communiquer avec les divisions commandées par Carrera et Benavente et O'Higgins dut se réfugier à l'intérieur de la ville. Ils se postèrent le long des 4 rues qui débouchaient sur la place centrale. Après une première tentative ratée pour s'emparer de la place, Osorio décide de bombarder et d'assaillir les tranchées des 4 rues simultanément. Cependant, les patriotes résistèrent jusqu'à la tombée de la nuit et l'obscurité naissante mit fin aux combats. Les patriotes passèrent la nuit en sécurité mais sans eau car les royalistes coupèrent l'arrivée d'eau en ville.

Le 2 octobre la bataille continue avec férocité, les patriotes ont résisté à 6 attaques franches depuis le début de l'affrontement mais ils sont quasi-défaits. Dans une ultime tentative pour sauver les survivants, O'Higgins et ses soldats lancent l'assaut, s'ouvrant un passage dans les lignes ennemies, ce qui deviendra le Désastre de Rancagua.

« A cheval ceux qui le peuvent! Nous nous ouvrirons un passage à travers l'ennemi! -- O'Higgins lors du Désastre de Rancagua. »




Citation :
Avec les survivants O'Higgins se rend à Santiago où il a sa dernière entrevue avec Carrera. Une entrevue où l'animosité entre les deux hommes est manifeste. À l'instar d'autres patriotes trop impliqués dans la guerre d'indépendance, O'Higgins fuit en Argentine avec sa mère et sa sœur. Après avoir franchi la cordillère, il rejoint Mendoza le 16 octobre où il est reçu par Juan MacKenna et José de San Martin.

Après un bref séjour à Mendoza, O'Higgins se rend à Buenos Aires. Il y reste jusqu'à ce que le gouvernement de Buenos Aires décide de l'intégrer à l'armée en formation à Mendoza. Durant l'organisation de l'armée de libération il développe une puissante amitié avec San Martin qui durera jusqu'à leur mort. Cette amitié avait en réalité commencé en Europe lorsque les deux hommes avaient intégré la Loge Lautaro, d'obédience maçonnique.

Une fois terminés les préparatifs, l'armée se met en marche le 21 janvier 1817. Ils traversent la cordillère par le passage de Los Patos (Les canards) et libèrent Putaendo lors du combat de las Coimas (7 février 1817) puis San Felipe el Real. Ils se réunissent à Curimón avec les troupes de Las Heras qui arrivent de Santa Rosa de Los Andes, et se dirigent vers les collines de Chacabuco.. le 12 février, sur la côte de Chacabuco, ils affrontent l'armée royaliste dirigée par le colonel Rafael Maroto. O'Higgins charge héroïquement contre les espagnols, un acte que le colonel Estanislao Soler qualifiera d'insubordination, mais que San Martin reconnaîtra comme plein de bravoure. Ce qui est certain c'est que cette charge de la division du général O'Higgins mena l'armée patriote à la victoire. Le jour suivant, une junte offre la direction du pays à San Martin en remerciement de sa participation à la victoire de la veille, mais celui-ci refuse la charge. Plus tard, 200 cités voisines de Santiago proclament Don Bernardo O'Higgins Commandeur Suprême de la jeune nation. Ce jour marque le début ce qu'on appellera la « Nouvelle Patrie »
.

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernardo O'Higgins Riquelma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» O'Higgins; the luck O' the Irish
» [Custom] Star Séries : Higgins (Magnum).
» Arghhhhh...toujours rien ! c'est un lapin de race Bernardo ?
» un livre trés bien
» 26/09 Starcraft 2 Tournament@Outpost Brussels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Aigles Impériaux :: BUREAU DU MARECHAL :: Règles & Recrutement :: Les membres et leur histoire-
Sauter vers: